Ouigo ?

Allez ce matin direction Bordeaux pour Incomabord !

Arrivée à Dax, situation prévisible, retard du train de 20 minutes. Allez c’est pas grave, j’aime bien attendre dehors, sur le quai, dans le froid !

Vous pouvez vous douter qu’aujourd hui Incomabord va consacrer un article sur la SNCF. Je dois vous avouer que j’ai pas mal pris le train pendant mes études pour faire le trajet Bayonne-Bordeaux, et malheureusement j’ai du faire face à pas mal de retards, grèves et même fait le trajet debout dans le train ! Que de souvenirs !
J’ai donc opté pour la solution covoiturage et j’en suis très satisfaite. Je pars quand je veux avec ma voiture, je rencontre des gens, discute, partage. C’est vraiment tres agréable de pouvoir se déplacer sans avoir de contraintes. Bref, Incomabord s’est intéressé à la stratégie de la SNCF pour reconquérir les clients qui ont délaissé le train et pour conquérir de nouveaux clients qui évitaient le train à cause de son prix.

La nouvelle offre de la SNCF: Ouigo

La SNCF, l’incontournable transporteur de personnes, fait tout pour améliorer son image: nouveaux trains, nouvelles offres, nouveaux horaires mais aussi nouveaux prix.
Incomabord va s’intéresser tout particulièrement à la nouvelle offre Ouigo, présentée mardi dernier. Elle consiste à proposer des billets de trains à bas prix entre Marne-la-Vallée et vers des villes en province comme Montpellier, Marseille, ou Lyon. Le départ ne se fait plus de Paris, il vous faudra donc compter le trajet (une heure) jusqu’à Marne-la-Vallée. En plus, les trajets bénéficiant de l’offre IDTGV au départ de Paris et en direction de Strasbourg et Lyon on été supprimés. Pas le choix, le passage par Ouigo sera obligatoire pour ne pas y laisser des plumes niveau prix. La promesse de la SNCF est de proposer des billets à partir de 10 euros.

A ce prix-là, comment va être la qualité du service ?

Tout d’abord, la première classe disparaît. Les trains proposeront plus de 1200 places, moins spacieuses et sans le wagon « bar ». Prévoyez donc vos casse-croûtes !

De plus, les billets de train sont contrôlés sur le quai et non plus à bord. Il vous faudra donc arriver au moins 30 minutes avant sachant qu’il y a le trajet jusqu’au pays de Mickey avant ! Les passagers auront le droit de transporter un bagage à main et un bagage cabine. Au delà, tout bagage vous sera facturé 5 euros. L’accès à une prise coûte 2 euros supplémentaires. Et par dessus tout, les billets ne sont pas remboursables.

Ensuite, l’achat du billet se fait sur internet. Oubliez donc le passage au guichet et si vous ne savez pas utiliser la plateforme web de la SNCF tant pis pour vous ! Quelques cheminots commençaient à manifester contre ce projet dit de « TGV de 3ème classe ».

ouigo-incomabord-lacomabordable

 

Les trains Ouigo commenceront à circuler à partir du 2 avril 2013.